Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Accueil « L'UMR « Membres « S « SIMON Dylan

Dylan SIMON

Docteur en géographie
Chercheur associé
Laboratoire Géographie-cités (CNRS/Paris I/Paris VII)
Équipe Épistémologie et histoire de la géographie (E.H.GO)
13, rue du Four
75 006 PARIS
Envoyer un message
Mes archives ouvertes


Dylan Simon est docteur en géographie (Université Paris I Panthéon-Sorbonne) et chercheur associé au laboratoire Géographie-cités (CNRS/Paris I/Paris VII). Il poursuit actuellement des recherches sur l’histoire de la géographie et des sciences humaines, sur les circulations savantes entre disciplines, avec une attention particulière pour la question du rapport à l’environnement.

Qualifié aux fonctions de maître de conférences en géographie (section 23), histoire contemporaine (section 22) et épistémologie des sciences (section 72) en février 2018.

Thèse sous la direction de Jean-Marc BESSE et d’Olivier ORAIN : "Les inscriptions savantes de Maximilien Sorre (1880-1962) entre conformation et singularisation dans le champ de la géographie". Soutenue le 28 novembre 2017 devant un jury composé de Jean-Marc BESSE (CNRS), Josefina GÓMEZ MENDOZA (Universidad Autónoma de Madrid), Bertrand MÜLLER (CNRS), Olivier ORAIN (CNRS), Jean-Yves PUYO (Université de Pau et des Pays de l’Adour) et Anne RASMUSSEN (Université de Strasbourg).


ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES

Membre du comité de rédaction de la Revue d’histoire des sciences humaines (Éditions de la Sorbonne).
Participation à l’édition des carnets de Paul Vidal de la Blache.
Membre de la Société française pour l’Histoire des sciences de l’homme (SFHSH).
Membre du réseau de recherches Imaginaires et pratiques des relations anthropo-zoologiques (IPRAZ).

THÈMES DE RECHERCHES

Histoire et épistémologie de la géographie
Histoire des sciences humaines et sociales
Écritures de la géographie et des sciences humaines
Rapports des sciences humaines à l’environnement
Écologie humaine

PUBLICATIONS

  • Articles de revue et chapitres d’ouvrage

2018, "Une reconnaissance paradoxale ? Max Sorre, une identité savante en recomposition (1939-1948)", dans GINSBURGER Nicolas, ROBIC Marie-Claire et TISSIER Jean-Louis (dir.), Les géographes français à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale, Paris, Éditions de la Sorbonne, à paraître.

2018, "Penser l’écologie de l’homme au XXe siècle. Comment construire les fondements biologiques de la géographie humaine ?", dans CHANSIGAUD Valérie (dir.), Santé et environnement. Approches historiques, Pierrefitte-sur-Seine, Publications des Archives nationales, coll. "Actes", à paraître.

2016, "Quand un concept écologique fait date. L’invention du “complexe pathogène” en géographie", Revue d’histoire des sciences humaines, n° 28, janvier, p. 253-272.
Editions de la Sorbonne

2015, "Le paysage et l’artifice en géographie. De la physionomie terrestre au paysage humain chez Max Sorre, 1913-1958", Projets de paysage, n° 12, juillet, dossier "Paysage et culture". En ligne,

  • Comptes rendus de lecture

2018, "Nicolas Adell et Jérôme Lamy (dir.), Ce que la science fait à la vie", Revue d’histoire des sciences humaines, n° 33, à paraître. Editions de la Sorbonne

2016, "Pascal Clerc et Marie-Claire Robic (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940)", Revue d’histoire des sciences humaines, n° 29, septembre, p. 319-323. Editions de la Sorbonne

  • Autres publications

2014, "En finir avec le genre de vie ? Une opposition épistémologique entre Pierre George et Max Sorre", Géopoint 2014. Position de débat.

COMMUNICATIONS

2018, "Le géographe comme lettré. Geste encyclopédique, vie savante et singularisation de Max Sorre », colloque La vie savante. Vertus et limites d’une hypothèse de travail, 30 mai, EHESS, Paris.

2018, "Cartographie, schématisation et conceptualisation de la maladie. De quelques transferts entre géographes, biologistes et médecins (XXe siècle)", 143e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La transmission des savoirs, 24 avril, INALCO, Paris.

2018, "La géographie médicale comme écologie humaine. À propos de Max Sorre (1880-1962)", séminaire Construire une histoire de la santé publique, 23 mars, EHESS, Paris.

2018, "Max Sorre (1880-1962), voisinages et confrontations avec les sciences sociales (histoire et sociologie)", séminaire Géographie et sciences sociales, 8 mars, EHESS, Paris.

2017, "Les écritures ampliatives en géographie (Max Sorre, Jean Brunhes et Paul Vidal de la Blache)", séminaire Les écritures du géographique, 30 juin, laboratoire Géographie-cités, Paris.

2015, "Interroger le milieu de la maladie. Géographie médicale et écologie humaine chez Max Sorre", colloque Santé et environnement. Parcours et constructions historiques, 9 décembre, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine.

2015, "La géographie comme écologie de l’homme. Circulations et indéterminations savantes dans le discours de Max Sorre", Colloque de la Société Française pour l’Histoire des Sciences de l’Homme (SFHSH), 6 novembre, École normale supérieure, Paris.

2014, "Les relations anthropozoologiques dans l’écologie humaine de Max Sorre", colloque Relations anthropozoologiques. Nouvelles approches et jeunes chercheurs, 8 juillet, Université Joseph Fourier, Grenoble.

2014, "En finir avec le genre de vie ? Une opposition épistémologique entre Pierre George et Max Sorre", 20e Biennale de géographie - Géopoint 2014. Controverses et géographies, 12 juin, Université d’Avignon, Avignon.

2014, "Projet encyclopédique et vie scientifique : l’écologie humaine de Maximilien Sorre", Congrès de la Société française d’histoire des sciences et des techniques (SFHST), 30 avril, Université Claude Bernard, Lyon.

2012, "Devenir Maximilien Sorre. Recherches sur une inscription savante", séminaire de l’équipe Épistémologie et histoire de la géographie, 21 décembre, laboratoire Géographie-cités, Paris.



Date de mise à jour : 12 juin 2018

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés