Menu | Content | Back | News | Progression | Search | Foot page | Accessibility | Site map | Home page


                      
                      
Decrease font size Increase font size Print page
Read also
Home « Events « Symposia « Metropolitan areas and regions : from competition to complementarity ? Converging views from France and Italy

International Symposium

Metropolitan areas and regions : from competition to complementarity ? Converging views from France and Italy

9, 10, and 11 April 2014, Paris

JPEG - 1.6 Mb

International symposium (9–11 April 2014, Paris) : «Metropolitan areas and regions : from competition to complementarity ? Converging views from France and Italy».

In a context marked by ever more discussions and reforms concerning metropolitan structures in Europe, this international symposium seeks to contribute to the contemporary debate on the relationships between regional and metropolitan tiers of government. Its aim is to combine and contrast the territorial standpoint with that of public policy, in particular through comparisons between France and Italy.

Organized by the École Française de Rome, in partnership with the
Géographie-Cités mixed research unit (Université Paris-7 Diderot, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, CNRS) and Lab’Urba (Université Paris-Est), and with the collaboration of the Universities
of Rome and Turin, this symposium will bring together lecturers and researchers from the fields of geography, urban planning, history, and the political and social sciences, as well as political leaders and technical experts in metropolitan and regional planning.

PDF - 349.5 kb

Résumé des intervenants

Écouter la table-ronde conclusive du 11 avril, 15h30-17h30

Métropoles et régions, regards d’acteurs - Durée : 1h55

MP3 - 157.8 Mb

 
 

Animation : Marco Cremaschi, Università Roma Tre, Daniel Béhar, IUP
(UPEC) et Frédéric Gilli, Sciences Po Paris
Invités :
Anna Prat, Directrice de Torino Strategica, en charge des grands projets
urbains de la ville de Turin et en particulier du troisième Plan stratégique
Alessandro Coppola, Service de l’urbanisme de la Ville de Rome
Pierre Mansat, Président de l’AIGP, ex-adjoint à Paris Métropole
Gérard Lacoste, Directeur-adjoint de l’IAU d’Ile-de-France
Bernard Morel, Vice-président de la région PACA, ex-Vice président de
la CU de Marseille

Déroulement du débat

Introduit par Marco Cremaschi et Daniel Behar (5mn)

Première heure
régions et métropoles, concurrences/complémentarités ça se vit comment ? retour sur l’expérience des dernières décennies

Parlent successivement
Prat / Coppola / (Cremaschi)/ Mansat / Lacoste /Morel
Environ 5mn/ 10--------/ (13-15) /15 / 20 / 30-38

• Discussion
Behar : au-delà de la singularité des situations, des postures des Régions face aux métropoles, quelle est l’attitude des autres acteurs dont l’Etat ? des acteurs économiques ?
Gilli : vers un équilibre des territoires ? quel rapport entre métropole dense et région ?
Prat / Coppola / Morel /(Gilli) / Lacoste / Mansat /
40 - /46 / 58 / (60- 63) / 63 / 67- 75

• Extraits
« votre colloque arrive à un moment particulier » (Mansat)
« on est à la veille de menues difficultés dans la mise en œuvre » (Lacoste)
« l’institution métropolitaine rencontre une opposition totale (… ) comment on leur fait comprendre, aux gens ? (Morel)
« jusque-là une énorme difficulté à se parler entre métropole et province » (Prat)
« Du point de vue morphologique, Rome est déjà un territoire métropolitain (…) il y a une dynamique métropolitaine intra-communale » (Coppola)
« il n’y aura pas de construction métropolitaine si la clause de compétence générale reste en l’état (…) c’est très bien d’être chef de file, mais s’il n’y a personne dans la file…» (Morel)
« le promoteurs de la métropole sont complètement déconnectés des débats métropolitains des 15 dernières années : (…) une fascination pour le modèle londonien (…) répondre à des injonctions de Bruxelles, supprimer un niveau institutionnel, 3 un fantasme de la métropole monde (…), trois idées toutes faites » (Mansat)

Second temps
quelle prospective, dans le futur proche, pour ces rapports métropoles régions ?
Début vers 1h15

Introduit par Cremaschi, synthèse des positions du colloque sur oppositions, complémentarités Région/métropole/communes, relations avec les acteurs non institutionnels, problème de la représentation du territoire (75- 80)
Gilli : comment ce débat est saisi par les élus ? interrogation sur l’absence du sujet dans les débats des municipales

Vers 1h 20
Coppola / Prat / Lacoste / Morel (Gilli) / Mansat / Prat / Morel
Environ 80-90 / 90- 97/ 98 -102 / 102-110 () /110 –115/ 115-120/ 120-123

• Extraits
« on est en train de sortir d’une période dans laquelle le régionalisme était devenu un symbole d’un nouveau pouvoir politique (… une phase) très conditionnée par l’idée d’une sécession souple d’une partie du pays (…) faisant de la région un fétiche institutionnel» / « cette fois-ci le Parlement a été capable d’ouvrir une possibilité de développement » Coppola
« sur les découpages métropolitains (…) il n’y a pas de solution simple (…) nous notre façon c’est de les inviter, on invite les maires, et s’ils viennent à beaucoup de réunions, ça veut dire qu’ils sont intéressés au fait métropolitain » Prat
« on rentre dans une séquence de promotion des régions » Lacoste
« une tutelle ? ça c’est le truc qu’il ne faut pas faire tout de suite (…) ° découper des régions ? vous n’imaginez pas ce que ça peut être » « la métropole ça doit être la base pour une reconstruction du pragmatisme » Morel
« la prospective est complètement bouleversée par le résultat des élections municipales » (…) « beaucoup va se jouer sur cette notion de territoires » Mansat

Remerciements aux services techniques de l’Université Paris-Diderot pour l’enregistrement de la table-ronde.

Updated on : 9 March 2015

Appel à communications

Call for papers

Call for papers (italiano)

Programme
 

Plan d’accès
 

 
 

Géographie-cités 2011, All rights reserved