Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Accueil « L'UMR « Membres « N « NUSSBAUM Florence

Florence NUSSBAUM  

Doctorante P.A.R.I.S.
Doctorante
P.A.R.I.S
13 rue du Four 75006 PARIS

Envoyer un message

Florence Nussbaum est doctorante au sein de l’équipe P.A.R.I.S. de l’UMR Géographie-cités et agrégée de géographie. Sa thèse, réalisée à l’université Paris Diderot (Paris 7) sous la direction de Renaud Le Goix, porte sur le délaissement résidentiel à Chicago et Houston.

Depuis la crise économique de 2008, les images apocalyptiques illustrant l’effondrement du marché immobilier américain à Détroit ou à Baltimore se sont multipliées dans les médias. Mais au-delà de ces quelques cas d’école, l’abandon ordinaire touche la plupart des grandes villes américaines, au Nord comme au Sud (Hollander 2011 ; Accordino et Johnson 2000). Ces quartiers dégradés restent souvent en marge des politiques publiques, soit que la législation limite l’intervention des pouvoirs municipaux, soit que les autorités concentrent les fonds disponibles sur d’autres territoires, laissant toute initiative aux acteurs de la société civile (Paddeu, 2012) ou au libre jeu du marché (Hackworth, 2014). A partir des cas de Chicago (Illinois) et de Houston (Texas), je cherche à élucider les mécanismes de l’abandon ordinaire dans les villes états-uniennes, en expliquant notamment la persistance de quartiers dégradés au cœur des agglomérations par leurs caractéristiques spécifiques plutôt que par l’existence de cycles structurels de déclin urbain. Pour ce faire, je m’attache en particulier à l’étude des propriétés vacantes – bâtiments abandonnés et friches – qui constituent à la fois l’indice matériel d’une crise locale et l’un des facteurs permettant d’expliquer les dynamiques à l’œuvre. Ainsi, j’analyse d’une part le cadre légal et politique dans lequel s’insèrent les quartiers dégradés : comment la législation en vigueur influence-t-elle leur évolution et comment expliquer l’évitement politique de tels espaces ? D’autre part, je cherche à identifier les acteurs « invisibles » (investisseurs, résidents temporaires ou permanents, acteurs de l’économie grise) dont les stratégies individuelles contribuent à entretenir la dégradation du territoire (Aalbers 2006). Enfin, via une étude statistique de la micro-géographie des propriétés vacantes et de leur répartition au sein de la métropole, je cherche à distinguer différentes trajectoires de quartiers de façon à éclairer les phénomènes de diffusion ou au contraire de concentration sélective de la vacance.

FORMATION

Depuis septembre 2014 - Doctorante en Géographie à l’université Paris Diderot

Juin 2013 - Admise à l’agrégation de Géographie

2011-2012 - Master 2 de Géographie à l’ENS de Lyon
Visiting Scholar à l’Université de Pennsylvanie
Mémoire sous la direction de Romain Garcier (ENS Lyon) : Propriété privée contre politique de régénération urbaine, l’exemple de Kensington à Philadelphie

2010-2011 - Master 1 de Géographie à l’ENS de Lyon
Mémoire sous la direction de Romain Garcier (ENS Lyon) et François Duchêne (ENTPE) : Vivre avec la mémoire du lieu, enquête dans deux cités du bassin potassique alsacien

2009-2014 - Elève à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon

DISTINCTIONS ET BOURSES

Bourse d’aide à la mobilité internationale des doctorants de l’Université Sorbonne Paris-Cité (USPC), 2015.
Prix de la Société d’études américaines (SENA), 2016.
Bourse d’aide à la mobilité doctorale (ARD) 2017 de l’Institut des Amériques.

PARCOURS PROFESSIONNEL

2014-2017 - Mission d’enseignement à l’Université Paris Diderot (64h eq. TD).
Enseignements : Fondements de Géographie urbaine et rurale (L1), Initiation aux traitements statistiques et cartographiques (L1), Géographie régionale comparée (L2), Analyse Spatiale (L2), Structures du Monde actuel (L3), Préparation à l’oral du Capes d’histoire et géographie (M1 MEEF).

ACTIVITES SCIENTIFIQUES

Communications

Nussbaum F., 2016, « Landscapes of ordinary financialization : what abandoned houses and vacant land in great American cities tell us about the operations of capital », RGS-IBG Annual International Conference, Londres, 30 août – 2 septembre 2016

Nussbaum F., 2016, « Less value, more money : the paradox of property abandonment in great American cities », American Association of Geographers Annual Meeting, San Francisco, 29 mars - 2 avril 2016

Nussbaum F., 2015, "Entre interventionnisme et laisser-faire : la gestion ambiguë des logements abandonnés à Houston (Texas)", Journées Jeunes Chercheurs du REHAL, Tours, 25 et 26 juin

Nussbaum F., 2014, "Anciens quartiers industriels ’en crise’ : une crise qui dure ou un nouvel équilibre ?", Journée Jeunes Chercheurs de l’Institut de géographie de Paris, 10 avril

Publications

Nussbaum F., 2016, « ’Cash for houses’ : propriétés vacantes et spéculation dans l’Amérique de la Grande Récession », Urbanités [En Ligne].

Nussbaum F., 2016, "Entre interventionnisme et laisser-faire : la gestion ambiguë des logements abandonnés à Houston (Texas)", in Cailly L., Dureau F. (dir.), Les espaces du logement. Pratiques habitantes et politiques publiques, Paris, L’Harmattan, coll. Habitat et sociétés, 336 p.

Nussbaum F., 2015, "Inaction publique et immobilisme privé : quand le renouvellement urbain échoue à Philadelphie", Annales de Géographie, n°706, 603-626

Nussbaum F., 2015, "Quartiers fantômes et propriétaires invisibles. Les propriétés abandonnées, symptômes de la crise des villes américaines", Géoconfluences.

Date de mise à jour : 10 juillet 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés