Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Accueil « L'UMR « Membres « C « CATTAN Nadine

Nadine CATTAN

Directrice de Recherche
P.A.R.I.S
UMR Géographie-cités, 13 rue du Four 75006 PARIS
F. : 01 40 46 40 09

Envoyer un message

Consulter mes publications
Consulter mes archives ouvertes

Nadine Cattan est directrice de recherche en géographie au Centre National de la Recherche Scientifique. Elle a été, durant trois ans, directrice à l’OCDE de l’Unité des indicateurs et des statistiques territoriales. Elle a présidé à la DATAR, en 2011, un Groupe d’experts de la prospective territoriale sur la thématique des portes d’entrée. Elle a assuré la présidence du Conseil scientifique de l’Institut du genre en France pendant quatre ans.
Depuis février 2017, elle coordonne le Point de Contact National français de l’ERC. Nadine Cattan a une expérience dans la coordination de projets de recherche nationaux et internationaux : parmi d’autres le Laboratoire d’Excellence labEx DynamiTe (2012-16) ; “Water and Urban Sprawl in EU and USA” (2010-14) soutenu par le PUF Partner University Funds ; WHIG (2013-15) What is Governed ? A comparison of Paris and London” soutenu par des fonds inter-universitaires Comue Sorbonne Paris Cité ; MEREV (2007-10) ANR Agence Nationale de la recheche ; “REVEUROP” (2005) Cities and Networks in Europe and “Polycentrism” (2001-04) finance par ESPON European Observation Network for Territorial Development and Cohesion.
Ses recherches visent à comprendre comment la mobilité et l’échange modifient les rapports des sociétés à l’espace et conduisent en conséquence à réinterroger les théories et les concepts spatiaux. Elle a développé une approche critique du polycentrisme et de l’intégration spatiale en Europe. Elle a également proposé des modèles spatiaux pour expliquer les transformations en cours des aires métropolitaines.Ses recherches actuelles intègrent les dimensions genrée et sexuée et contribuent à mettre en évidence de nouvelles territorialités urbaines et à modifier nos représentations normées et univoques des concepts spatiaux. Son ambition est de bousculer les compréhensions généralement binaires de l’espace des sociétés (centre/périphérie, global/local, privé/public, etc.).
Ses travaux de recherche combinent les acquis de l’analyse spatiale avec une démarche de constructivisme critique qui permet de débusquer les nouveaux objets hybrides et de changer radicalement de catégories de lecture.

FORMATION

Doctorat de Géographie à l’Université de Paris 1, 1992

PARCOURS PROFESSIONNEL

Directrice de Recherche au CNRS depuis 2006
Directrice de l’Unité Statistiques et Indicateurs Territoriaux à OCDE, 1999-2001
Consultante à l’OCDE, 1998-1999
Chargée de Recherche au CNRS, 1992-2006
ATER à l’Université Paris 7-Denis Diderot, 1991-1992
Monitrice de l’Enseignement Supérieur à l’Université Paris 7- Denis Diderot, 1989-1991
Allocataire de recherche au CNRS-URA Equipe P.A.R.I.S., 1988-1991

DISTINCTIONS, BOURSES

Prix Philippe Aydalot, Association de Science Régionale, 1992

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES

Responsable scientifique du LabEx DynamiTe 2012-2016
Directrice de l’UMR Géographie-cités, 2010-2013
Directrice-Adjointe de l’UMR Géographie-cités, directrice de l’Equipe P.A.R.I.S., 2002-2009
Directrice-Adjointe de l’UMS Riate, 2002-2005

THÈMES DE RECHERCHE

Mes recherches visent à comprendre comment la mobilité et l’échange modifient les rapports des sociétés à l’espace et conduisent en conséquence à réinterroger les théories et les concepts spatiaux. Il s’agit de décrypter les potentiels de renouvellement de nos savoir-faire et savoir-penser les territoires dont serait porteuse la mobilité. L’ambition est de dépasser les représentations statiques des systèmes territoriaux qui les réduisent, dans une rationalité binaire, à des processus duaux perçus systématiquement comme contradictoires, par exemple :métropolisation/polycentrisme, hiérarchie/réticularité horizontale, éclatement/cohésion….

Le premier champ de recherche consiste à développer une réflexion théorique sur la signification et l’interprétation d’une approche relationnelle de l’espace, c’est-à-dire une réflexion qui considère les territoires et les villes en termes d’articulations et non plus essentiellement en termes de localisations et de répartitions.

Le deuxième champ plus empirique porte sur les différentes formes de l’intégration territoriale et métropolitaine en prenant simultanément en compte une grande variété des modalités de l’échange. Autour de la notion de polycentrisme, ces recherches conduisent à souligner la nécessité d’infléchir nos représentations des dynamiques territoriales, de concurrentielle et métropolitaine, à complémentaire et partagée, renvoyant directement au rôle de la mobilité comme composante constitutive des dynamiques territoriales. Elles permettent également de montrer comment concrètement des logiques spatiales souvent perçues comme antinomiques se combinent pour organiser de vastes régions métropolitaines et systèmes urbains.

Le troisième champ de mes recherches mobilise une approche genrée des mobilités et des espaces publics urbains et permet de remettre en question certaines théories dominantes présentes dans la littérature spatiale des 40 dernières années relatives à la mobilité et aux modèles urbains. Ces recherches permettent de lire les objets spatiaux en dehors des catégories duales comme le local/le global, l’ici/l’ailleurs, le public/le privé. Elles me conduisent également à esquisser une série d’hypothèses en termes de rapports sociaux de sexe et de modèles sociétaux.

PUBLICATIONS SELECTIONNEES

Berroir S., Cattan N., Dobruszkes F., Guérois M., Paulus F., Vacchiani-Marcuzzo C., 2017, "Les systèmes urbains français. Une approche relationnelle", Cybergeo.
En ligne

Cattan, N., Leroy, S., 2016, Atlas mondial des sexualités - Libertés, plaisirs et interdits, Autrement, 2e édition.
Voir la revue de presse sur l’ouvrage.

Vanolo A., Cattan N., 2016, "Selling cruises : gender and mobility in promotional brochure", Tourist studies.
En ligne

Cattan N., 2016, "Hybridation des lieux et trans-territoires. Pratiques spatiales de femmes employées de maison à Beyrouth", in : Gwiazdzinski L. (dir), L’hybridation des mondes, ELYA, 259-266.

Berroir S., Bouloc C., Cattan N., Fleury A., Frétigny J.-B., Lassaube U., 2016, "La tour Eiffel dans la poche. Informalité et pouvoir dans la construction de la métropole touristique", L’Espace politique, 29, 2, 2-19.
En ligne

Cattan N., 2014, "Repenser la territorialité. L’apport du croisement mobilité et genre", Bulletin Société Géographie de Liège, n°62, 47-52.

Cattan N., Vanolo A., 2014, "Gay and lesbian emotional geography of clubbing : reflections from Paris and Turin. Gender", Gender, Place & Culture : A Journal of Feminist Geography, vol. 21, issue 9, 1158-1175.
En ligne

Berroir S., Cattan N., Decroly J.-M., Fleury A., Guérois M., 2013, "Paris et Londres dans les pratiques de mobilité temporaire des Européens", in : Gravari-Barbas M., Fagnoni E. (dir), Métropolisation et tourisme. Comment le tourisme redessine Paris, Paris, Belin, 197-211.

Cattan N., 2012, "Trans-territoire. Repenser le lieu par les pratiques spatiales de populations en position de minorité", L’information géographique, vol.76, 57-71.

Cattan N., Leroy, S., 2010, "La ville négociée : les homosexuel(le)s dans l’espace public parisien", Cahiers de géographie du Québec, 54 (151), 9-24.

Cattan N., 2009, "Territoire mobile. De l’impossible concept à l’apport des études genrées", in : Rosière S., Cox K., Vacchiani-Marcuzzo C., Dahlman C. (Eds), Penser l’espace politique, Ellipses, Paris.

Berroir S., Cattan N., Decroly J.-M., Fleury A., Guérois M., 2009, "Les mobilités internationales en Europe. Berlin, Bruxelles, Londres et Paris dans les nouveaux réseaux territoriaux", Géocarrefour, 84-3.

Berroir S., Cattan N., Saint-Julien T., 2009, "Les masters en réseau : vers de nouvelles territorialités de l’enseignement supérieur en France", L’espace géographique, 1, 43-58.

Cattan N., 2008, "Gendering Mobility : Insights into the Construction of Spatial Concepts", in : Priya T., Cresswell T. (Eds), Gendered mobility, Ashgate.

Cattan N. (Ed.), 2007, Cities and networks in Europe. A critical approach of polycentrism, John Libbey Eurotext, Montrouge.

Date de mise à jour : 19 octobre 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés