Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil


                      
                      
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Lire aussi
Accueil « Evénements « Séminaires « Le temps de l'île

Année 2017

Le temps de l’île

Co-organisé par le Mucem, l’EHESS, la MMSH et l’UMR Géographie-Cités
Organisateurs : A. Fanlo, G. Monsaingeon, J-M. Besse

Conçu comme un ensemble de rencontres préparatoires à l’exposition " Le temps de l’île " prévue au Mucem pour 2019, ce séminaire invite à parcourir collectivement un certain nombre de thèmes, comme autant de points d’interrogation sur la question de l’île.

Il s’agira de favoriser les échanges entre les discours, les postures et les savoirs qui se développent sur des registres différents, sans préjuger des découpages usuels entre " science " et " art ", ou encore entre " théoriciens " et " praticiens". C’est dans le frottement de ces différents langages que nous souhaitons construire notre propos.

Séances :

28 avril 2017, 14h00 à 18h00 : L’île comme laboratoire

Les îles ont depuis longtemps été considérées comme des espaces propices, d’une part, à l’investigation scientifique, et, d’autre part, à l’expérimentation sociale et politique. Quelles sont les raisons de cet intérêt de la science pour les îles ? Qu’est-ce que l’île apporte " en plus " à la connaissance par rapport à d’autres terrains de recherche ? Quelles sont les conditions et les formes spécifiques que prend la recherche dans et sur les îles ? Mais aussi : quels projets sociaux, politiques, imaginaires, trouvent leurs terrains d’élection dans les îles ? En quoi l’île peut-elle être vue comme un laboratoire social et politique ?

L’expérience de l’île : Eric Fougère, directeur de la Collection " Des îles " aux Editions Petra.

Les îles, antiques cobayes du laboratoire géographique : Jean-Louis Tissier, géographe, Professeur émérite de l’Université Paris I Sorbonne, UMR Géographie-Cités.

Les îles de la Méditerranée, éléments sur la biogéographie et la biodiversité des peuplements végétaux  : Frédéric Médail, écologue et biogéographe, Professeur à l’Université Aix-Marseille, Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale.

Rapa, une île à protéger  : Christian Ghasarian, ethnologue, Professeur à l’Université de Neuchâtel et chercheur associé au Laboratoire d’anthropologie des institutions et des organisations sociales.

30 juin 2017, de 14h00 à 18h00 : L’île, un révélateur de l’état politique du monde ?

Les îles sont aujourd’hui au centre de débats publics et d’enjeux considérables qui concernent aussi bien les effets des transformations climatiques et les phénomènes de migration de masse, que les tentatives stratégiques mises en œuvre par certains pays pour reconfigurer les espaces de leur influence et de leur domination politique. On aimerait, à l’occasion de cette séance, faire le point des enjeux géopolitiques liés aux espaces îliens, à différentes échelles et dans différentes parties de la planète.

13 octobre 2017, de 14h00 à 18h00 : L’expérience de l’île, l’identification de l’île

Comment savons-nous que nous sommes sur une île ? Que nous approchons d’une île ? Que nous vivons dans une île ? L’enjeu de cette séance est celui de la perception, de la nomination, de l’expérience. Vivre l’île « de l’intérieur », en éprouver l’espace et le temps. Chercher à l’identifier, dans les cartes, dans les noms, les descriptions. Il y a une incertitude de l’île, que l’on souhaiterait évoquer et parcourir à l’occasion de cette première rencontre.

24 novembre 2017, de 14h00 à 18h00 : L’île comme métaphore et comme modèle

L’île n’est pas seulement un espace physique, géographiquement localisé et délimité. Depuis longtemps, l’île a servi de modèle intellectuel, plus ou moins métaphorique, pour penser le monde, pour réfléchir sur la cité politique, ou tout simplement pour imaginer d’autres manières de vivre et de penser. Mais l’île peut également servir de paradigme et de référence pour construire la ville et le paysage. C’est cette extension de la métaphore de l’île hors de son champ d’application usuel que cette séance voudrait explorer.

Voir en ligne : http://www.mucem.org/fr/programmati...

Date de mise à jour : 17 novembre 2017

 
 

Géographie-cités 2011, Tous droits réservés