Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères | Géographie-cités | http://www.parisgeo.cnrs.fr | Imprimer la page

Accueil « Recherche « Axes de recherche

Axes de recherche

2014 - 2017

Axe 1 – Les territoires métropolitains face aux nouveaux rapports scalaires

Cet axe porte sur la ville et plus généralement sur l’urbain. Il s’inscrit résolument dans le champ des études urbaines et ne se conçoit de ce fait que dans l’interaction entre la géographie et d’autres disciplines : aménagement, sociologie, économie ou encore philosophie. L’un des apports majeurs de l’UMR Géographie-cités réside dans un positionnement à l’intersection d’une part de l’étude des structures d’organisation de l’espace urbain (foncier, logement, commerce, emploi, etc.), d’autre part de l’étude des (...)

Lire la suite

Axe 2 – Systèmes de villes et systèmes territoriaux dans l’espace mondial

L’espace mondial est organisé en grands ensembles territoriaux et structuré par des réseaux d’échanges et d’informations, dont les villes sont les principaux nœuds. Notre objectif est d’analyser les processus qui engendrent et font évoluer les grandes configurations spatiales et territoriales à cette échelle, en évitant de s’enfermer dans les partitions établies du monde. Il s’agit notamment de montrer comment émergent des grands ensembles et des lignes de fracture, à partir de l’observation de multiples (...)

Lire la suite

Axe 3 – Exploration de nouvelles modélisations pour représenter et analyser les dynamiques spatio-temporelles

La modélisation dynamique et multi-échelle est au cœur des travaux de cet axe. Ces derniers bénéficient des avancées spectaculaires de ces dernières années dans les domaines des systèmes d’information et des bases de données géographiques (intelligence des données, systèmes de connaissance), de la statistique (analyse multi-niveau, effets de contexte), de l’informatique (plateformes multi-agents, calcul parallèle, algorithmes génétiques) et des systèmes complexes (concepts d’émergence, d’auto-organisation, (...)

Lire la suite

Axe 4 – L’Union européenne et les pays du voisinage : intégration fonctionnelle, cohésion territoriale et gouvernance multi scalaire

Cet axe de recherche questionne les dynamiques contemporaines de l’Union européenne et des pays du voisinage (est, sud) à travers le prisme de trois concepts : l’intégration fonctionnelle, la cohésion territoriale, les échelles multiples de gouvernance. L’originalité de cet axe consiste à ne pas tenir pour acquise l’existence de l’Europe comme objet d’étude pertinent et de préférer adopter comme espace d’étude un périmètre spatial évolutif au cours du temps dont on ne préjuge pas a priori de la localisation (...)

Lire la suite

Axe 5 – Réversibilité et proximité : quels enjeux pour l’aménagement et l’urbanisme ?

Le développement continu des flux de personnes, de matières, d’information et de capitaux pose de redoutables défis aux aménageurs et urbanistes. Cet accroissement des flux a des effets considérables sur les pratiques individuelles, les besoins en infrastructures de toutes natures, les mutations de l’écologie territoriale ou encore les dynamiques socio-territoriales. Quelle place pour l’aménagement et l’urbanisme face à ces mutations ? Si l’urbaniste est un « ajusteur de distances et de flux » entre (...)

Lire la suite

Axe 6 – Les écritures de la géographie

Cet axe de recherche se structure autour d’une enquête épistémologique et historique sur les pratiques textuelles et iconographiques au sein desquelles les savoirs géographiques, considérés au sens large, ont construit leurs objets, leurs concepts et leurs discours.
La notion d’écriture, employée ici dans un sens extensif, renvoie aux différentes formes d’inscription qui ont permis à la fois de concevoir et de donner à voir les objets géographiques : il s’agit donc d’enquêter sur les différents genres (...)

Lire la suite

Axe 7 - Savoirs de l’espace en situation

Cet axe de recherche a pour ambition d’articuler une approche historique et épistémologique des savoirs de l’espace en situation. En déplaçant le questionnement de « la » géographie vers les savoirs de l’espace, on vise à dépasser l’enquête disciplinaire au profit d’une approche qui met l’accent sur les circulations opérées par une multiplicité d’acteurs, issus du champ scientifique ou extérieurs à lui, entre les différents registres de connaissance géographique. La formulation en terme de situation se (...)

Lire la suite

Sous-rubriques

Archives - Les axes 2010-2013